Un vignoble de famille

Notre histoireNotre terroir

L’histoire du Château Béard La Chapelle

Ma famille a une longue histoire dans cet endroit privilégié. Le nom de notre propriété vient de “Béard”, le nom de cet ancien lieu-dit, et “La Chapelle” faisant référence à une ancienne église aujourd’hui disparue. 

Petit, j’ai toujours donné un coup de main à mon père à chaque récolte. C’est en 2006, après une carrière de journaliste et des études à la faculté d’œnologie de l’université de Bordeaux, que j’ai décidé de m’installer définitivement et de prendre en charge le domaine. 2021 marque mon quatorzième millésime. En fait, c’était l’idée de ma grand-mère.

Château Beard La Chapelle | Saint Émilion

Manou avec Thomas, son arrière-petit-fils, nés à presque 100 ans d’intervalle.

L’intuition féminime

L’intuition féminine – Certaines de nos meilleures parcelles proviennent de ma grand-mère, Isabelle “Manou” Saby Desveaux, qui a joué un rôle important dans le développement du domaine. Heureusement, elle a pu faire connaissance avec la génération suivante, mon fils Thomas, avant son disparition  dans sa 99e année.

C’est son père, Georges Saby, qui a pratiqué les techniques de greffage sur place à la fin du XVIIIe siècle lorsque le phylloxéra a frappé la région. Ceci a permis à la famille de prospérer et d’accroître la taille du domaine.

Ma grand-mère bien sûr nous surveille d’en haut,depuis l’église de Saint-Laurent-des-Combes qui surplombe la vallée. C’est une vue magnifique. 

Une histoire de famille

Mon fils Thomas représente la dixième génération de la famille Moureau. Je lui dois, ainsi qu’aux générations futures, de préserver ce terroir prestigieux et de produire notre vin le plus naturellement possible. Amateur d’étoiles et passionné par le terroir, la biodynamie est notre voie d’avenir.

Terroir et raisin du domaine

Nos vignobles sont plantés à 90% de vieilles vignes de Merlot et à 10% de vieilles vignes de Cabernet Franc. Dans nos sept hectares de côte et de pied de côte du célèbre plateau calcaire, nous avons de nombreux parcelles et terroirs différents.

Chaque parcelle de vignes revêt ses propres caractéristiques et produit des raisins différents. Nous travaillons chaque parcelle de vignes indépendamment et chacune dispose de sa propre cuve de vinification.

Elles sont ensuite assemblées au cours du vieillissement pour donner la complexité du Château Béard la Chapelle, Saint Emilion Grand Cru.

Château Beard La Chapelle | Saint Émilion Village

Chaque parcelle a ses propres caractéristiques. Les principaux sont : 

Dans la commune de Saint Laurent des Combes – Appellation Saint-Emilion Grand Cru

Béard” (en pieds de côtes) – situé derrière le chai juste au pied du fabuleux versant sud des Châteaux Pavie, Larcis Ducasse, Bellefont Belcier et Tertre Roteboeuf. Le vin produit ici est facilement reconnaissable car révèle un parfum de rose. Le sol est constitué de plusieurs mètres de sable sombre sur de l’argile bleue (comme certaines propriétés célèbres de Pomerol qui ont aussi souvent une signature florale). 

Terres Rouges” (sur les côteeaux) – cette parcelle qui vient de ma grand-mère est l’une de nos plus précieuses. Elle est située sur le plateau calcaire de St Emilion. Son vin est complexe et parfumé. Elle est située sur le même coteau que Tertre Roteboeuf et non loin de la Mondotte et Troplong Mondot. Le sol est calcaire et argileux. Le vin est délicat avec beaucoup de finesse et d’élégance.

Tauzinat” (en pieds de côtes) – juste en dessous de “Terres Rouges”, dans une Combes (courte vallée) qui donne directement sur le Château Troplong Mondot, se trouvent nos vieilles vignes de Cabernet Franc (l’ancien nom de la région est Bouchet). Ce sont nos vignes les plus anciennes, certaines datant de plus de 70 ans. Le sol est constitué de calcaire érodé et d’argile. Le vin est concentré et d’une grande finesse aromatique. Il apporte à l’assemblage la structure nécessaire à un bon vieillissement.

Lesparaud” (sur les côtes) – cette petite parcelle située sur les côtes du plateau calcaire produit un merlot soyeux issu de vieilles vignes. Le sol est argilo-calcaire avec un peu de sable au point le plus bas, ce qui permet au Merlot de bien mûrir même dans les années plus fraîches.

Dans la commune de Saint-Emilion  – Appellation Saint-Emilion Grand Cru

Patarabet” (en pied de côtes) – ces parcelles se trouvent en face du Château Canon la Gaffelière. Elles ont pour toile de fond le village médiéval de Saint-Emilion et son coteau exposé au sud. Le sol est constitué d’argile sablonneuse qui permet une belle maturation des fruits.

Pavie” (en pied de côtes) – comme son nom l’indique, cette parcelle se trouve sur une légère pente devant le Château Pavie, l’un des quatre premiers grands crus classés A de Saint-Emilion.

“Badon” (en pied de côtes) – cette parcelle est l’une des plus proches du village de St Emilion. Ses sols argileux frais ont un pourcentage élevé de sable alluvial qui réchauffe, mûrit les raisins pour obtenir des vins soyeux et riches. Pour équilibrer, la fraîcheur de l’argile donne de la fraîcheur au vin.

Fiche technique des parcelles

%

Merlot

%

Cabernet franc

Age moyen des vignes

Vignes/hectare

Hectolitres/hectare

Bourgeons